Une illustration de l'extraordinaire défi relevé à Rochefort :

Quelques grands chiffres

  • un grand mât à 54 mètres au-dessus de la quille
  • Une coque de 44 mètres
  • Longueur hors tout : 66 mètres
  • Plus de 2 000 chênes sélectionnés dans les forêts françaises
  • un puzzle de plus de 400 000 pièces de bois et de métal
  • 800 poulies
  • 1 tonne d’étoupe pour le calfatage
  • 22 canons tirant des boulets de 12 livres sur le pont de batterie et 6 canons tirant des boulets de 6 livres sur le pont de gaillard
  • 2100 mètres carrés de voiles
  • Plus de 25 km de cordages

Le poids de la frégate en charge est de 1100 tonnes

Depuis la fin de sa reconstruction, L’Hermione navigue et visite de nombreuses villes. Encore aujourd’hui, la volonté de naviguer est là et l’Association Hermione – La Fayette, propriétaire et armateur du navire à l’ambition de faire naviguer la frégate dans les meilleures conditions possibles.

Entre chaque navigation, L’Hermione revient à Rochefort, l’Arsenal qui l’a vu naître par deux fois et qui demeure son port d’attache. Sur le site de sa reconstruction, au cœur de l’Arsenal des Mers, il est toujours possible de découvrir les métiers de l’artisanat nécessaire pour maintenir la frégate en parfait état de navigation.

L'Hermione en action