Une illustration de l'extraordinaire défi relevé à Rochefort :

Quelques grands chiffres

  • Un grand mât à 54 mètres au-dessus de la quille;
  • Une coque de 44 mètres;
  • Longueur hors tout : 66 mètres;
  • Plus de 2 000 chênes sélectionnés dans les forêts françaises;
  • un puzzle de plus de 400 000 pièces de bois et de métal;
  • 800 poulies;
  • 3,5 tonne d’étoupe pour le calfatage;
  • 22 canons de XII, tirant des boulets de 12 livres sur le pont de batterie et 6 canons de VI, tirant des boulets de 6 livres sur le pont de gaillard;
  • 2100 m² de voiles;
  • Plus de 25 km de cordages;
  • Le poids de la frégate en charge est de 1200 tonnes.

« La plus grande entreprise de reconstruction d’un navire historique menée à bien en France », Jean-Louis Frot, ancien maire de Rochefort (1977-2001)

En 1992, l’association Hermione-Lafayette naît à l’initiative d’un groupe de passionnés d’histoire maritime avec comme objectif la reconstruction à l’identique d’une frégate de la fin du XVIIIe siècle au cœur de l’arsenal historique de Rochefort. Un long travail préparatoire commence alors avec le recueil des sources historiques, la reconstitution des plans, la recherche de financements, le lancement d’un appel d’offres pour trouver un constructeur…

Le Centre de Recherche et d’Architecture pour l’Industrie Navale (CRAIN) est le premier maître d’œuvre. Il réalise les plans et est en charge du suivi des travaux. Différents comités d’experts réunissant des ingénieurs, techniciens, historiens appuient ce travail de recherche. Suite à l’appel d’offres, l’entreprise Asselin des Deux-Sèvres est retenue pour la fabrication de la charpente du navire.

Les sources de financement sont les suivantes :

  • des subventions issues des collectivités territoriales (la ville de Rochefort, le Département Charente-Maritime, la région Poitou-Charentes) et de l’Union Européenne.
  • des recettes propres grâce à la billetterie, à la boutique et aux adhésions
  • du sponsoring : diverses entreprises régionales et nationales ont soutenu ce projet depuis son départ.

Le budget de construction du navire s’élève à environ 25 millions d’euros.
Le chantier est lancé le 4 juillet 1997, jour de la fête nationale américaine.

 Reconstruire un navire. C’est le projet d’un navire qui est une leçon d’histoire vivante. C’est ce qui donne du sens à ce projet et remporte l’adhésion du public. » Bénédict Donnelly, ancien président de l’association Hermione Lafayette entre 1994 et 2016.

La reconstruction de ce navire emblématique du XVIIIe siècle s’intègre dans cette reconquête d’un patrimoine maritime qui a façonné et marqué l’identité de tout un territoire pendant plus de deux siècles.

 

Cette aventure s’inclut dans la lignée de l’intérêt nouveau porté par le public pour le patrimoine maritime et nautique à partir des années 1980, qui voit le lancement de grandes fêtes maritimes en France et la reconstitution de navires anciens. L’Hermione illustre cette histoire collective qu’elle partage désormais avec son public et témoigne de l’histoire navale française. Elle deviendra, en effet, l’unique témoin de la grande époque de la marine à voiles.

 

Aujourd’hui, à Rochefort se construit un nouvel avenir avec ses programmes de navigation maritime et la mise en valeur de savoir-faire anciens au sein du chantier de L’Hermione. C’est cette histoire que nous vous invitons à redécouvrir.

Depuis la fin de sa reconstruction, L’Hermione navigue et visite de nombreuses villes. Encore aujourd’hui, la volonté de naviguer est là et l’Association Hermione – La Fayette, propriétaire et armateur du navire a l’ambition de faire naviguer la frégate dans les meilleures conditions possibles.

Entre chaque navigation, L’Hermione revient à Rochefort, l’Arsenal qui l’a vue naître par deux fois et qui demeure son port d’attache. Sur le site de sa reconstruction, au cœur de l’Arsenal des Mers, il est toujours possible de découvrir les métiers de l’artisanat nécessaires pour maintenir la frégate en parfait état de navigation.

L'Hermione en action

Tempête Louis : fermeture du site touristique à Anglet

En raison de l’arrivée de la Tempête Louis sur la côte française et des fortes rafales de vents annoncées pour les prochaines heures, nous sommes contraints de fermer le site de visite à Anglet ce jeudi 22 février après-midi et la journée du vendredi 23 février. En conséquence, la boutique d’Anglet sera également fermée. La…

Lire la suite

Top-départ de la 3ème saison d’ouverture au public du Grand Carénage de L’Hermione à Anglet

Dès le 14 février 2024, le chantier de restauration de la frégate L’Hermione rouvre au public pour sa troisième saison à Anglet, au Port de Bayonne : l’occasion de vivre une expérience unique en France et de découvrir les avancées de ce monumental chantier du patrimoine qui s’affaire à rendre L’Hermione à la mer. Un…

Lire la suite

Qui es-tu ? Dominic Groisard, marin professionnel, maitre d’équipage

Chef de tiers puis maître d’équipage de L’Hermione, Dominic Groisard, 40 ans, est au chevet de la frégate à Anglet. Partons à sa rencontre ! Comment et depuis quand fais-tu le métier de marin et qu’aimes-tu dans ce métier ? Etant originaire de l’île d’Yeu avec une famille de marins-pêcheurs, je suis baigné dans le milieu maritime depuis…

Lire la suite

(Re)vivez le délestage de L’Hermione avec des images inédites !

Le retour des Hermionades, l’arrivée des nouvelles pièces structurales à Anglet, les travaux sur la carlingue, les concerts à bord, les visites, le lancement de l’appel aux dons défiscalisés… Plusieurs événements ont marqué votre association en 2023. Pour ce dernier numéro de l’année, nous vous avons réservé des images inédites de l’incroyable chaîne humaine qui…

Lire la suite

L'Hermione, bateau emblématique de Rochefort

Située sur l’estuaire de la Charente, Rochefort est une ville du sud-ouest de la France. Ville pleine de charme et d’histoire, elle est labellisée “ville d’art et d’histoire”. Ce Label est une véritable reconnaissance pour Rochefort dans sa démarche de sensibilisation à l’architecture et de réhabilitation du Patrimoine.

L’Arsenal de Rochefort est connu pour avoir abrité un navire emblématique de l’histoire de France : L’Hermione. Représentatif de l’Arsenal de Rochefort, ce bateau est une frégate en bois reconstruite à l’identique de celle du XVIIIe siècle. Découvrez ce navire mythique, ainsi que l’histoire des bateaux de Rochefort.

 

Histoire du navire L’Hermione et de Rochefort

Voici quelques éléments permettant de comprendre pourquoi ce mythique bateau et Rochefort sont indissociables historiquement : 

  • L’histoire de L’Hermione est intimement liée à celle de Rochefort. Ce navire a été construit à l’Arsenal de Rochefort sur ordre de Louis XVI, pour renforcer la flotte française. Les travaux débutent en 1778, et se terminent en avril 1779, en un temps record malgré les conditions de travail difficiles et les problématiques d’approvisionnement en bois de qualité. Après une première campagne d’essais en mer, L’Hermione a effectué la traversée de l’Atlantique, avec le marquis de La Fayette à son bord, pour porter assistance aux insurgés américains contre le Royaume-Uni.
  • Rochefort, en Charente, est connue pour son arsenal royal qui a vu la construction de près de 550 navires de guerre entre 1666 et 1927. C’est ici que Louis XIV a choisi d’y installer le plus bel arsenal du royaume afin d’armer ses vaisseaux de guerre. C’est d’abord le bâtiment de la Corderie royale qui sort de terre en 1669 après 3 ans de travaux, long de 374 mètres pour 8 de large, permettant d’y fabriquer des cordages longs d’une encablure. Le pôle militaire sort de terre en cinq ans seulement, puis les chantiers navals avec leurs formes de radoub et finalement, la ville toute entière. 
  • La ville nouvelle s’est construite autour de cet arsenal dont les plus beaux symboles, aujourd’hui, sont la Corderie Royale et la frégate L’Hermione. Ce navire typique des frégates du 18e siècle y a été reconstruit à l’identique de 1997 à 2014, dans les formes de radoub Louis XV, puis Napoléon III. C’est la passion pour l’histoire maritime des membres de l’association Hermione – La Fayette qui a permis à ce projet de voir le jour.
  • Ce lieu d’innovation technique en matière de construction navale est surnommé le “Versailles de la Mer” en l’honneur de son prestigieux homologue terrestre. Le port de Rochefort est ainsi devenu le berceau d’une histoire maritime riche, témoignage de l’animation générée par les mille métiers nécessaires à l’armement et à l’entretien des navires.

L’Hermione et l’histoire du port de Rochefort 

Si le navire L’Hermione et Rochefort sont à jamais liés par leur histoire, le patrimoine de cette fameuse commune de Charente-Maritime continue de nous raconter son histoire maritime. 

  • L’Hermione, célèbre navire de Rochefort, est la réplique d’une frégate du XVIIIe siècle. Fleuron historique de la Marine française, elle a été reconstruite à l’identique selon les plans d’une frégate de la même série. Ce navire présente donc la particularité d’avoir été construit deux fois dans l’arsenal de Rochefort ! 
  • Vous pouvez toujours visiter L’Hermione, pour le moment à Anglet, dans le port de Bayonne, au Pays basque. Découvrir ce fabuleux bateau à Rochefort via l’exposition présente dans la Fabrique de l’Arsenal est aussi une très bonne expérience pour s’immerger dans l’univers de la frégate !
  • Outre L’Hermione qui y a vécu une renaissance, l’arsenal de Rochefort a permis la construction de très nombreux navires de guerre jusqu’en 1927. De nombreux bateaux historiques viennent à Rochefort en escale : Le Belem en 2012, le Nao Victoria en 2015, le Shtandart en 2016, El Galeon en 2022. Depuis janvier 2023, c’est le brise-glace Le Noé qui a pris place dans la forme de radoub Napoléon III. L’Arsenal ne construit plus de bateaux à Rochefort, désormais il se visite !
  • Le Musée national de la Marine de Rochefort, situé sur le site de l’Arsenal, présente également des expositions sur l’histoire maritime de la ville et de la région, ainsi que des maquettes de navires historiques et des objets maritimes d’une grande valeur historique. La Corderie Royale, manufacture de cordages longue de 374 mètres se visite également. Vous pouvez aussi découvrir l’Ecole de médecine navale.
  • L’histoire d’amour entre les bateaux et Rochefort ne s’est jamais éteinte, car la situation du port sur la Charente lui permet de voir naviguer :
    • des bateaux de commerce ;
    • des navires de plaisance ;
    • des bateaux de plaisance fluviale.

L’activité navale de Rochefort est toujours bien vivace, elle se partage entre le port de commerce et le port de plaisance pour le tourisme fluvial. Si vous aimez l’histoire maritime et souhaitez soutenir la fabuleuse aventure de L’Hermione, vous pouvez faire un don ou la visiter !