Se former pour rejoindre l’équipage

Femmes et hommes, étudiants ou actifs, les personnes qui souhaitent prendre la mer en tant que gabiers (marins volontaires) doivent suivre une formation rigoureuse. Celle-ci est dispensée à Rochefort (port d’attache de la frégate), par des marins professionnels et supervisée par le commandant de la frégate.

La formation comprend une partie théorique avec les principes de la navigation sur gréement carré, les règles de sécurité du travail en hauteur, l’organisation de la vie à bord, et une partie pratique avec des ascensions et des manœuvres sur notre voile d’exercice.

Adaptabilité au milieu, esprit d’équipe et sens du collectif, dépassement de soi, courage et endurance, volonté et assurance, respect des consignes et procédures, acceptation et respect des autres, abnégation et dévouement…, toutes les valeurs présentes à bord d’un bateau leurs sont transmises.

Dès les débuts, il a fallu inventer un programme de formation pour les navigants. 550 gabiers ont été formés depuis 2014. Ils ont développé de vraies compétences et ont été confrontés à des notions très étendues.

Emilie Beau

Directrice générale
Naviguer sur L’Hermione c’est un apprentissage intellectuel, physique et culturel, Les gabiers apprennent à travailler en autonomie, en autogestion. À bord, ils font preuve de solidarité, d’entraide, de partage et d’acceptation des différences. À bord, il faut faire preuve de curiosité et de respect les uns envers les autres.

Norbert Marsac

Maître charpentier

Gabier de L’Hermione, une expérience valorisante

Plusieurs volontaires ont opté pour une profession maritime après leur expérience à bord et le « label Hermione » est pris en compte par les recruteurs, tant sur les savoir-faire maritimes que sur les savoir-être essentiels au fonctionnement de l’équipage.

L’Hermione fut une véritable révélation. Depuis ma formation gabier en 2013 et grâce à l’expérience acquise à bord de cette frégate, j’ai pu sortir de ma zone de confort et découvrir de nouvelles capacités jusque-là insoupçonnées.

Nicolas

Gabier
Je ne pensais pas au départ être capable de faire le travail demandé au niveau de la mature et j’ai finalement pu le faire sans problème. J’ai pu découvrir et apprécier la vie en équipage, quelque chose de plus intense qu’une simple vie collective car elle est en continu 24 h / 24 h.

Amandine

Gabière